Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Celles qui n'avaient jamais vu la mer

(par Julie Otsuka, publié chez Phébus)

Il s’agit d’un roman particulièrement percutant et émouvant dont je ne peux m’empêcher de vous parler. Je l’ai d’ailleurs inclus dans ma liste de suggestion de lectures estivales, puisque j’essaie de le recommander autant que possible.

Ce récit raconte l’histoire de l’immigration des femmes japonaises aux États-Unis. Raconté au « nous », une méthode de narration inusitée, ce récit, ou plutôt, ces récits, arrive à nous faire comprendre tout le trouble de l’arrivée de ces femmes dans un pays encore en construction ainsi que la participation qu’elles ont apportée à cette construction, en abordant également les difficultés et les réussites qu’elles ont rencontrées à partir de cet instant jusqu’à nos jours.

Les voix de ce récit sont magnifiquement illustrées par un langage éloquent et parcimonieux, en un mélange des traditions japonaise et américaine.

Contrairement à ce que l’étendue de la période couverte et la profondeur des sujets abordés laisseraient penser, le roman compte peu de pages. J’espère avoir réussi une prouesse semblable en vous convainquant de le lire en peu de lignes.

Tag(s) : #Roman

Partager cet article

Repost 0