Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous n’aimez pas lire, mais vous aimerez peut-être un de ces dix livres-là

Un défi auquel tout libraire est un jour confronté, est le problème du client « qui ne lit pas », « qui commence juste à lire » ou qui « n’aime pas la lecture ». La première fois qu’on entend ce genre de remarque, on trouve ça inattendu, mais il se trouve que c’est plutôt courant. Du coup, on finit par recommander les mêmes trois ou quatre auteurs sur lesquels on se repose par automatisme, sachant qu’ils correspondent en gros à ce que recherche un lecteur débutant. Pourtant, il existe un grand nombre de romans qui peuvent satisfaire un tel lecteur, qui souhaite surtout être bouleversé, vivre des aventures et suivre l’action, sans tralala superflu. Puisque ce client difficile a déjà fait le premier pas en venant vous demander conseil en librairie, relevez vos manches de libraire et sortez vos meilleures suggestions. Qui sait, ce n’est pas impossible que ce soit vous qui lui donniez la piqure.

Voici donc dix titres, de genre différent, susceptibles de faire partie de votre nouvelle liste de suggestions.

Un chien de ma chienne (Mandalian)

Nous suivons François, qui décide de suivre une fille étrange rencontrée dans un party. Il la suivra jusqu’à Sherbrooke, où il se laisse embarquer dans une étrange histoire de drogue pour ses beaux yeux.

Le livre sans nom (Anonyme)

Hommage au Western et au style de Tarantino (certaines rumeurs circulant sur Internet tendent à lui attribuer la paternité de ce roman). Nous sommes à Santa Mondega, une éclipse aura bientôt lieu, l’Halloween arrive et le Bourbon Kid a soif. L’œil de la lune, pierre de grand pouvoir, a disparu en ville. Une équipe de moines bouddhistes, des policiers vampires ripoux, un couple de voleurs, une vieille voyante, la reine des vampires et même le Bourbon Kid courent après cette pierre. Une abondance d’action, de flingues, d’insultes, d’alcool, de sang et de malentendus.

Morlante (Stéphane Dompierre)

Le pirate Morlante navigue comme mercenaire. Entre deux pillages, qu’il réussit extraordinairement bien, il travaille sur sa carrière d’écrivain. Cet homme se laisse chavirer par Lolly Pop, la femme pirate qui a été la muse de nombre de ses romans et qui ne l’a pas particulièrement apprécié.

Légion (Brandon Sanderson) (Oui oui, j’en parle partout)

Un homme si intelligent qu’il a dû se créer de multiples personnalités spécialisées par domaine de connaissance afin d’éviter la folie. Un jour, on vient lui confier une enquête. Il doit retrouver un appareil photo prenant des clichés du passé. Sautant sur l’occasion de retrouver la femme qu’il aime et qui a disparu il y a des années, il accepte la mission et emmène certaines de ses personnalités pour l’aider.

Orgasme à Moscou (Edgar Hilsenrath)

Un livre absurde au possible. La fille du parrain de la mafia new-yorkaise, Anna Maria Pepperoni est tombée amoureuse d’un homme en Russie. Cet homme lui a fait découvrir l’orgasme. Tout le monde se demande ce que c’est. La jeune fille, de retour au pays, supplie son père de faire sortir Serguei Mandelbaum, fils de rabbin, de Russie. Son père cède et engage le meilleur passeur clandestin. Malheureusement, il est également dépeceur sexuel et collectionneur des trophées ainsi dépecé. Pas le choix, il devra d’abord être castré avant d’aller accomplir sa mission, dans les roues de laquelle Serguei met quelques bâtons. Un roman parfait pour les amateurs de l’absurde.

Stigmates et BBQ (Stéphane Dompierre)

Encore lui, oui. Nathalie a gagné un voyage à Sienne, en Italie, en participant à un concours sur un sac de pain. Ce n’est pas le prix qu’elle convoitait et elle est bien déçue, mais elle y va quand même. Une fois sur place, une guide l’aidera à redescendre de la tour où elle est coincée à cause de son vertige. Par la suite, Nathalie la prendra en photo pour qu’elle puisse devenir suicide girl. Ah oui, le patron du gîte où réside Nathalie a remarqué que celle-ci avait des stigmates et en a fait une sainte que tout Sienne vient contempler. Étranges vacances.

Big easy (Ruta Sepetys)

Josie Moraine, dans les années 50 à La Nouvelle-Orléans, souhaite aller à l’université Smith. Elle travaille fort pour ça. Entraînée malgré elle dans de salles histoires par sa mère, prostituée dans un bordel du quartier de la mafia, où Josie à grandit malaimée et à la dure, elle devra résister à la tentation de l’argent facile et se blanchir des accusations qui pèsent contre elle.

Je suis l’homme le plus beau du monde (Cyril Massarotto)

Une satire sociale, qui fait néanmoins rire à tous les niveaux. Sans compter qu’il se lit rapidement.

Il est tellement beau, le plus beau du monde, que toute sa vie les gens ont vénéré sa beauté. Les choses ont vraiment commencé à dégénérer quand la foule a tué son père, car il était impensable qu’un tel homme soit vraiment le père, et non un kidnappeur, d’un si bel enfant. Pendant des années il demeure caché, puis on lui propose de trouver l’amour dans une émission de télé-réalité dont il serait la vedette. Au terme du tournage, il fait le souhait de devenir l’homme le plus commun du monde et se réveille ainsi un matin. Plus personne ne le reconnaît et la terre entière pleure la disparition de l’homme le plus beau du monde. Après une série d’ennuis, il se retrouve de nouveau dans une émission de télé-réalité où il donne son opinion sur tous les sujets. La nouvelle mode est au commun. Il devient une véritable célébrité. Pour échapper à tout ça, il part en pèlerinage, espérant trouver des réponses, ou peut-être enfin l’amitié véritable ou même l’amour.

Acide sulfurique (Amélie Nothomb)

Dans un univers complètement déjanté, la nouvelle émission télé-réalité la plus populaire du moment : Concentration. L’héroïne malgré elle de cette émission sur un camp de concentration : CKZ 114. Nous suivons ses pensées pendant qu’elle travaille sans relâche sous les mauvais traitements et que le public vote pour la mort de tel ou tel numéro; ses amis. Un roman des plus percutants.

Le maître du haut château (Philip K. Dick)

Les nazis ont gagné la Deuxième Guerre mondiale. Les États-Unis ont été divisés entre l’Allemagne et le Japon. Nous sommes en territoire nippon, où la vie a repris son cours. Pourtant, quelques années après la fin de la guerre, une rumeur circule sur un homme habitant dans un haut château aurait écrit un roman de science-fiction où les alliés auraient remporté la Deuxième Guerre mondiale.

Tag(s) : #Suggestion

Partager cet article

Repost 0