Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je te le conseillerais bien en magasin, mais...la fin.

Pour terminer cette série d’articles collaboratifs, je vous parle de mes cinq choix de livres que je te conseillerais bien en magasin, mais, le hic, c’est que…

Celle qui a tous les dons, de M. R. Carey

La meilleure histoire de zombies que j’ai lu ou vu, parce que la plus crédible. Je te conseillerais ce livre en magasin, surtout si t’es fan de zombie, mais ce magnifique volume est quand même cher (43,95 $) et ne convient malheureusement pas à toutes les bourses. Donc je te le conseillerais en magasin, mais pas si je sais que tu as un budget limité.

Je suis l’homme le plus beau du monde, de Cyril Massarotto

Une prise de position sur la vision de la beauté dans notre société et le phénomène de la foule manipulable et versatile. Un sujet sérieux traité de manière cynique et drôle que tu peux lire en quelques heures à peine; parfait pour les « petits » lecteurs, et les autres lecteurs de tout acabit. Je te le conseillerais en magasin, mais on n’a jamais les livres de Cyril sur nos tablettes…et puis il est trop tard maintenant, parce qu’il est épuisé.

N’importe quel livre d’Anne Robillard

Anne Robillard est une auteure à succès dans certains cercles de lecteurs. Par-là, je veux dire qu’elle a un type de lecteur particulier qui achète ses livres, et c’est parfait autant pour elle que pour eux, parce que peu importe ce que tu lis, l’important c’est de lire. Et à ce type de lecteur là, je conseillerais les livres d’Anne Robillard en magasin, mais je ne les conseillerais pas aveuglément à n’importe quel type de lecteur, juste parce que c’est populaire.

L’empire ultime (premier tome des Fils des brumes), de Brandon Sanderson

Je te le conseillerais assurément en magasin, mais la plupart du temps, tu n’es pas prêt pour ce livre, Client. Tu me demandes souvent un livre trippant dans lequel tu vas embarquer, mais l’épaisseur de chacun des volumes de la trilogie t’effraie au point que tu n’écoutes pas mes arguments pour te convaincre que c’est le livre de fantaisie le plus original, différent et pseudo-plausible que tu pourrais lire. Donc je te le conseillerais en magasin, mais t’es pas prêt.

Nuit, de Edgar Hilsenrath

Ce livre-là, je rêve de trouver un client à qui le conseiller en magasin, mais c’est pas facile. Premièrement, il est un peu cher, même en poche (à 25,95$) et deuxièmement, c’est difficile à lire. Pas parce que le livre est épais ou que les mots sont compliqués, mais parce que l’auteur raconte la vie dans un ghetto en Roumanie pendant la Deuxième Guerre mondiale, et qu’il sait de quoi il parle parce qu’il a vraiment vécu dans un ghetto en Roumanie pendant la Deuxième Guerre mondiale, pis ça lui a pris douze ans pour être capable de finir d’écrire son livre. Donc je te le conseillerais en magasin, mais pas si tu es une âme trop sensible.

Un grand merci aux collaborateurs des « 5 mais » et aux lecteurs de ces articles.

Tag(s) : #Dossier

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :